Comment « lâcher prise »

Lettre i du 31 janvier 2022

Texte du 5 mai 2019.
Issu de mon journal d’effondrement.

Je vois autour de moi des personnes qui, après des années de pratique, n’ont toujours pas amélioré leur relation aux autres, semblent toujours torturés.

Ce n’est donc pas juste une question de pratique.

C’est peut-être aussi l’intention qui est derrière.
A quel point est-elle pure ?

On dit toujours qu’il faut lâcher prise, mais qu’est-ce que c’est, concrètement ? Car pour y accéder, il semblerait qu’il faille d’abord se couper de beaucoup de plaisirs et de désirs, se créer un cadre strict et contraignant, seul à pouvoir fournir la sécurité suffisante pour s’abandonner pleinement à la magie de la vie.

L’état de flow n’est donc, apparemment, pas si simple à trouver. C’est comme la « grâce », si elle vient « naturellement », elle ne se manifestera qu’à quelques occasions dans notre vie.

Parce que nous vivons si éloignés de nous-mêmes.

Pourquoi ? Nous n’avons jamais appris autre chose. Alors l’inconnu fait peur. Nous pensons que nous allons perdre le contrôle (parce que oui, nous croyons avoir du contrôle sur les choses).

Si j’apprenais, si j’osais confronter ce vide, cet inconnu, ce néant que je crois être derrière la question « qui suis-je ? »…

Alors peut-être, je serais sur la voie du lâcher prise, parce que j’aurais accepté de défier la rationalité pour poser une question sans réponse intelligible, pour demander quelque chose que mon mental considère comme absurde et insoluble, voué à l’échec, une perte de temps…

Alors, quand j’aurai accepté d’aller dans une direction qui défie les règles habituelles de ma logique, de mon éducation, je commencerai à ressentir et à vivre les choses différemment…

Alors, quand je me serai autorisée, en laissant de côté mes jugements envers moi-même, à plonger dans l’inconnu de mon intérieur, sans savoir si cela va marcher, sans aucune certitude, avec la conscience que je n’ai pas le contrôle et que mon pouvoir est minime…

Alors, seulement dans cette humilité-là, je pourrai m’ouvrir à une autre réalité, je pourrai me connecter à une autre vibration qui me portera et m’encouragera à continuer, me donnera confiance en elle pour m’accompagner dans ce lâcher-prise.

­

Laisser un commentaire