La première fois

Newsletter du 5 janvier 2022

C’est la première newsletter de l’année. Voici la première pensée qui m’a traversé l’esprit en pensant à t’écrire. Je ne t’ai pas vraiment souhaité les voeux que tout le monde souhaite, à Noël et au Nouvel An. C’est fou, ça ! Pourtant, j’ai longtemps été très attachée à ces dates. Surtout le Nouvel An, qui est symbolique d’un passage.

Bizarrement, cette année, je n’ai pas vraiment senti de différence quand minuit a sonné. Car si le 1er janvier donne parfois l’impression d’un renouveau, d’une page blanche, j’apprends de plus en plus que chaque instant peut être ainsi.

Et si je regardais les éléments de ma vie comme s’ils m’apparaissaient la première fois ?

Et si c’était à chaque fois la première fois que j’entendais la voix d’un être aimé ?
Et si c’était à chaque fois la première fois que je m’asseyais à ma table pour écrire ?
Et si c’était à chaque fois la première fois que je rencontrais mon chat ?
Et si c’était à chaque fois la première fois que je faisais l’amour ?
Et si c’était, chaque matin, la première fois que je respirais ?

Alors, peut-être, mon regard serait différent : plus frais, vierge de tout préjugé.

Débarrassée de mes habitudes mentales et émotionnelles, je pourrais m’autoriser à vivre pleinement chaque instant, pour ce qu’il est : un moment de vie, unique et impossible à saisir ni à répliquer.

Non, ma vie ne peut pas être standardisée, mise en boîte.

Je refuse de croire ce mensonge que nous sommes des machines, des êtres voués à obéir à des injonctions sociales qui s’immiscent jusque dans notre intimité, à nous dire ce qui est bien ou mal.

Injonctions que l’on finit par intégrer, comme des croyances qui nous bouffent de l’intérieur et nous pompent notre belle énergie de vie.

La vérité, c’est que tu n’es coupable de rien.
Ce que tu es, c’est parfait.

Tu n’as pas besoin de chercher à changer.

Tu as juste besoin de te déposer, d’enlever quelques armures.

Pour simplement t’autoriser à vivre.
Pour simplement faire confiance au mouvement de la vie, qui est inévitable.
Pour simplement te laisser aimer.

C’est tout ce que tu as à faire.

Laisser un commentaire